Le passage des Alpes

Le passage des Alpes

(S)

Pour notre dernière étape en France, le hasard des rencontres nous a fait atterrir chez Gaëlle et ses deux fils, une famille très attachante – jusqu’à présent ce sont bien les rencontres qui tintent notre aventure. Le lendemain, après avoir longé le lac Léman, traversé les villes de Thonon-les-bains et d’Evian nous passons la frontière entre la France et La Suisse à Saint Gingolph. Le village est coupé en deux par le poste de douane, d’un côté nous sommes en France et de l’autre en Suisse. Nous passons donc tranquillement en Suisse tandis que les frontaliers forment une queue de voitures interminable pour rentrer en France après leur journée de travail.

En Suisse nous apprécions tout de suite l’état des routes. Elles sont parfaitement roulantes et suffisamment larges pour qu’on se sente en sécurité ce qui nous permet de faire plus de kilomètres en moins de temps ! Nous passerons d’ailleurs seulement deux nuits en Suisse avant d’attaquer l’ascension du col du Simplon qui nous permettra de traverser les Alpes pour arriver en Italie.

Ce col, je le crains depuis que nous avons décidé de cet itinéraire. Plus de 20 kilomètres de montée avec le vélo chargé de 20 kilos de bagages plus la fatigue physique accumulée depuis notre départ me fait douter de ma capacité à atteindre le col. La plupart des gens que nous croisons nous dissuadent de l’emprunter à vélo en plein hiver. On nous parle de murs de neige de 3 mètres qui rétrécissent la chaussée, du froid (on en fera l’expérience) et de la circulation… Tous nous conseillent de prendre le train qui relie Brig à Domodossola sans efforts. Pour autant les conditions semblent favorables à l’ascension : la météo est bonne, il fait un temps magnifique bien que froid, et nous sommes le week-end donc nous n’aurons pas à craindre la circulation des camions.

Nous attaquons donc le « Simplonpass » ! La pente est régulière mais pas si raide. Seulement il va falloir être endurant. Notre seul élément de comparaison est le col du Puy Mary dans le Cantal que nous avions fait pour tester nos capacités et celles des vélos que nous venions d’acheter. L’ascension se fait lentement mais sûrement dans un décor magnifique. Le soleil nous renvoie l’éclat des imposants sommets enneigés qui nous entourent. Certains automobilistes nous lancent des regards étonnés tandis que d’autres nous klaxonnent pour nous encourager. Les derniers kilomètres sont les plus durs mais on ne lâche rien. Pas le choix de toute façon. Lorsque nous apercevons le panneau à 2005m d’altitude nous sommes super heureux d’en être venu à bout !

Nous ne resterons que quelques minutes le temps d’immortaliser le moment car le froid (-7 degrés) nous glace déjà les mains. Dans la descente, avec la vitesse, la température ressentie doit être encore bien inférieure. Nous sommes obligés d’arrêter une voiture afin de nous réchauffer quelques instants à l’intérieur tellement nous avons mal aux mains et aux pieds. Nous repartons avec une paire de gants supplémentaire qui sauvent mes mains pour le reste de la descente. Merci !

Passage de frontière et nous voilà en Italie.

Ce premier passage de col restera certainement un moment marquant de notre aventure. Nous sommes maintenant parés pour les prochains cols qui se dresseront sur notre passage.

 

 

Cet article a 16 commentaires

  1. Je n’aurai qu’un mot : Respect ! 🙂
    Bon, peut-être un 2e : Bravo !
    Bon courage pour la suite, vivement Venise et son carnaval ! Grosses bises

  2. Salut !
    Trop beau , j’adore et reste bouche bee
    Merci pour ce reportage passionnant , ufffff ces montagnes et les bras leves vers le ciel ❄️Magnifiques photos☃️
    Encore !
    A tres bientot

  3. Oui , BRAVO et CHAPEAU ! ..Mais vous êtes quand même un peu fous non 😉 assurément : obstinés, motivés et enthousiastes !
    Merci pour ces beaux moments de partage et belle route pour la suite de l’Aventure . Bisous de Corinne

  4. Super classe, bravo ! Ca fait plaisir de voir que les gens sont bienveillants sur la route, ça redonne un peu confiance en autrui ! C’est vraiment de bon augure pour la suite 😀 Des bisous les cocos, émerveillez-vous bien !

    1. Ce voyage nous confirme en effet que la plupart des gens sont profondément bienveillants ! 🙂

  5. Un BRAVO aussi grand que ces montagnes ! Admirative de votre audace et de votre courage ! Merci de tout coeur pour ce très beau récit de cette aventure extraordinaire ! Plein de très gros bisous à partager ! Vivement la suite ! Bonne route !
    Mamie Annie

  6. Applaudissements pour ce que vous avez réalisé depuis votre départ et surtout dans le col du Simplon. Je vous savais tenace et déterminé, vous venez de nous le prouver.
    Merci pour vos superbes photos qui nous font rêver.Nous avons hâte de voir Venise, alors pédaler vite pour arriver avant la fin du carnaval!
    Bonne route
    Bisous,
    BERNARD

  7. C’est sûr qu’à cette altitude se multiplient les « pisse-froid » ou prophètes de catas. Vous avez bien fait de n’écouter que vous-mêmes, et ça vous a bien réussi: . Continuez, vous aurez vers Venise une douceur (relative) qui fera contraste avec ce que vous avez eu en Suisse. Merci pour les photos qui illustrent bien le périple.On vous suit avec joie et -pourquoi ne pas le dire- avec une certaine envie nostalgique!! Toute notre affection.
    Papy François

  8. Vous me donnez un coup de fouet :j’ose me plaindre qu’il fait froid (20 degrés dans la maison !),que marcher 1 heure me fatigue, qu’entreprendre me décourage….Alors, chapeau ! Je vous suis(dans mon confortable fauteuil)avec intérêt et respect. Gardez ce sourire réconfortant. Bravo et bonne route. Merci pour ce partage et les belles photos.Bises

  9. Bravo bravo bravo ! Quel bonheur de voir vos sourires et les merveilleux paysages ! Vous êtes formidables ! Ça donne la pêche ! Bonne continuation et merci de nous faire partager cette belle aventure !
    Catherine et René

  10. Bravo les champions, on vous encourage chaleureusement à poursuivre votre aventure. Gros bisous
    Papy Christian, Patrick, Catherine

  11. Je suis très impressionnée et très admirative de ce que vous faites!! Bravo, bravo ! Merci de nous faire partager ce magnifique voyage par vos photos et commentaires. Bonne continuation. Bisous. Isabelle Nollet

  12. Merci à vous deux de nous faire partager votre Aventure. Ça donne du courage. Prenez bien soin de vous . Je vous embrasse tout fort. Christine

  13. Je vais suivre votre progression avec attention… On sait jamais, ça pourrait me donner des idées. Bon voyage !

  14. Je suis impressionnée ! Magnifique, bravo et merci de nous faire rêver… je sens que votre aventure va être addictive 🙂

  15. Bravo pour le passage du Col, très jolies photos, je viens de m’abonner et ainsi je pourrai rêver …
    Une amie d’Arlette Boutard

Laisser un commentaire

Fermer le menu